Table ronde “Exposer le discours olfactif”

Autour de la publication de l’ouvrage Les Dispositifs olfactifs au musée, une table ronde est organisée avec Mathilde Laurent, Roman Moriceau, Sandra Barré, Roberto Greco, Christelle Boulé, modérée par Mathilde Castel.

Table ronde avec Mathilde Laurent, Roman Moriceau, Sandra Barré, Roberto Greco, Christelle Boulé, modérée par Mathilde Castel.

Comment conçoit-on une œuvre d’art, une exposition ou une médiation olfactive ? Par quels moyens, dans quels contextes, selon quels objectifs ?

Rencontre organisée autour de la publication de l’ouvrage Les Dispositifs olfactifs au musée, dirigé par Mathilde Castel chez Nez éditions, avec la participation de Virginie Tison d’Art Trope – Let Artists Create, start-up incubée chez Creatis, résidence d’entrepreneurs culturels, et dans le cadre des Rencontres Muséo Mêtis.

Mathilde Laurent est parfumeur-maison chez Cartier,
Roman Moriceau est artiste-plasticien,
Sandra Barré est critique d’art chez Artpress,
Roberto Greco est photographe.

Inscription obligatoire par mail : [email protected]

Le livre Les Dispositifs olfactifs au musée sera en vente sur place, ainsi que l’ensemble du catalogue Nez éditions.

Première matière : participez au crowdfunding lancé par Le Journal d’un Anosmique.

Première matière propose un “herbier graphique” original autour des matières premières du parfum, fruit de la vision des artistes réunis pour ce beau livre par l’équipe du “Journal d’un anosmique”

En 2013, Martin Jaccard crée un blog appelé “Le Journal d’un Anosmique“. Son but : explorer la synesthésie qui est la “combinaison spontanée et involontaire de différents sens” et permet de “matérialiser les odeurs pour celui qui ne les sentirait pas”.

Première matière est un ouvrage quidans la lignée du blog, met à l’honneur les artistes et le parfum. Avec lui se trouve une volonté revendiquée de faire découvrir et comprendre l’utilisation des matières premières. Pour cela, les initiateurs du projet (Martin Jaccard, directeur olfactif de la publication, passionné de cuisine et de parfums – Sophie Doléans, graphiste – Marie Jaccard, coordination et direction artistique – Lola Nicolle, rédaction et direction littéraire) ont réuni une vingtaine d’artistes de tous horizons (peintres, poètes, graphistes…) et leur ont confié une mission : choisir à l’aveugle une senteur parmi deux qui leur étaient proposées et créer un oeuvre, reflet de l’émotion qu’elle aura provoquées chez eux.

Le résultat donne un “herbier graphique” plus qu’original, grâce à un lâcher prise total de la part des artistes, le tout contenu dans un beau-livre pluridisciplinaire à la couverture cartonnée et aux pages de papier au grain brut et légers calques.

Afin de pouvoir fabriquer et publier Première Matière, un crowdfunding (financement collaboratif) a été lancé. Après seulement quelques jours, le premier objectif de 5000 € a été atteint. Il est désormais porté à 8000 € ce qui permettra d’assurer tous les frais d’impression et d’organiser une soirée de lancement pour l’ouvrage.

Pour accompagner cette initiative, rien de plus simple : rendez-vous à cette adresse : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/premiere-matiere-experiences-olfactives-le-livre et cliquez sur “Soutenir ce projet” !

« Faut-il sentir bon pour séduire ? – 120 clés pour mieux comprendre l’odorat », de Roland Salesse

L’auteur propose de suivre le message olfactif depuis le nez jusqu’au cerveau pour comprendre le fonctionnement de l’odorat, la mémoire olfactive, et comment les odeurs déclenchent ou modulent le comportement.

51UUyzy9HaL

Roland Salesse propose de suivre le message olfactif depuis le nez jusqu’au cerveau pour comprendre le fonctionnement de l’odorat, la mémoire olfactive, et comment les odeurs déclenchent ou modulent le comportement.

Prix : 23,50 €
200 pages

« Givaudan, une odyssée des arômes et des parfums », de Brigitte Proust, Annick Le Guérer et Caroline Champion

Acteur majeur du monde de la parfumerie et des arômes alimentaires, la maison Givaudan est à l’origine de nombreuses créations olfactives et gustatives.

41A8EMJSUAL Acteur majeur du monde de la parfumerie et des arômes alimentaires, la maison Givaudan est à l’origine de nombreuses créations olfactives et gustatives. Depuis 250 ans elle innove et insuffle les tendances, oeuvrant en étroite collaboration avec les plus prestigieuses marques de luxe. Dior, Saint-Laurent, Givenchy, Prada : toutes sont commanditaires des jus désormais célèbres que sont Poison, Opium, Infusion d’iris… Givaudan crée aussi de nouveaux goûts s’attachant les savoir-faire de grands chefs toqués afin d’élaborer les arômes de mets d’exception accessibles à tous.

De la conception à la fabrication, des sites de récoltes aux laboratoires de recherche, des ateliers de créations des parfumeurs et aromaticiens, l’ouvrage déploiera tous les domaines de prospection et d’exploration de la création tant olfactive que gustative. Les usages seront également abordés selon les sphères géographiques, les contextes culturels et sociologiques. Au fil des pages, sera racontée la formidable aventure des parfums et arômes à travers le monde.

Prix : 65 €
Disponible le 10 mars 2016

 

« Les parfums du vin : Sentir et comprendre le vin », de Richard Pfister

Vignerons, sommeliers, œnologues, analystes sensoriels ou simples amateurs trouveront toutes les méthodes pour progresser sur le chemin de l’olfaction.

51im4m2o9xL._SX358_BO1,204,203,200_

Les parfums du vin : Anis, cannelle, safran, fleur d’oranger, chêne, cuir, pain grillé, banane, foin, thé noir… vous voici au cœur du monde fabuleux des odeurs et des arômes des vins. Grâce à ce guide, vignerons, sommeliers, œnologues, analystes sensoriels ou simples amateurs trouveront toutes les méthodes pour progresser sur le chemin de l’olfaction des vins grâce à deux disciplines ici réunies : l’œnologie et la parfumerie.
152 odeurs des vins décrites en détail, une page par odeur avec de belles illustrations
Les ressemblances et les liens entre toutes les odeurs des vins détaillés pour la première fois
La description du fonctionnement de l’olfaction
De nombreux conseils pour la mémorisation et la dégustation des vins
La compréhension des autres dégustateurs enfin maîtrisée
La classification Oenoflair
De nombreux exemples de vins pour chacune des 152 odeurs
Une préface de Hugh Johnson

Prix : 25 €
255 pages

« Le Guide de l’odorat. Mieux sentir pour mieux être », de Patty Canac, Christiane Samuel et Samuel Socquet

Avec ce Guide de l’odorat, embarquez pour un voyage au cœur du monde fascinant des parfums et des odeurs.

(Partenaire crowdfunding)

Ressource prodigieuse mais peu exploitée, le sens olfactif permet d’élargir de façon inouïe notre perception du monde. Développer son odorat, c’est beaucoup plus qu’apprendre à sentir des odeurs, c’est accroître sa sensibilité et cultiver son intériorité. Avec ce Guide de l’odorat, embarquez pour un voyage au cœur du monde fascinant des parfums et des odeurs.

– Développez votre sens olfactif, en apprenant à reconnaître et à mémoriser une odeur parmi plus de 100 fleurs, fruits, arbres ou épices.
– Découvrez le pouvoir stupéfiant des odeurs, grâce aux témoignages des ateliers olfactifs de Garches où les odeurs sont un support thérapeutique : la menthe au sortir du coma, la lavande pour retrouver la mémoire…
– Apprenez à choisir votre parfum, à créer chez vous un décor olfactif et à cuisiner avec les odeurs.
–Percez les secrets de l’odorat et ceux de ses liens avec la mémoire et les émotions.
Des exercices pratiques, faciles à réaliser, pour développer son odorat, des encadrés pour repérer les notions clefs, un index des sources d’odeur pour retrouver facilement une odeur…
Prix : 19 €
175 pages
Voir le livre sur le site des Éditions Ambre
Voir la critique sur Auparfum

« Un parfum de jitterbug », de Tom Robbins

Un parfum de jitterbug est un roman bouillonnant et excentrique dans lequel Tom Robbins célèbre les joies de l’existence en nous livrant les secrets d’un parfum perdu.

poche og1Chaque numéro de NEZ vous proposera un extrait de quelques pages d’un ouvrage en lien avec l’olfaction, ou tout simplement proposant des passages “olfactivement” évocateurs. Pour le numéro 1, nous avons choisi Un parfum de jitterburg.

Une serveuse de tacos qui joue les apprenties chimistes à Seattle, une parfumeuse déchue de La Nouvelle-Orléans qui prépare son come-back et un excentrique nez des hautes sphères de l’industrie parisienne s’interrogent : qui donc leur envoie ces mystérieuses betteraves sans laisser de traces ni le moindre message ? La clé du mystère se trouve peut-être au cœur de l’épopée d’Alobar, roi du VIIIe siècle, qui, fuyant la mort, erre autour du monde en compagnie d’une jeune Indienne fascinée par les essences, et qui découvrira le secret de l’immortalité.

Un parfum de jitterbug est un roman bouillonnant et excentrique dans lequel Tom Robbins célèbre les joies de l’existence en nous livrant les secrets d’un parfum perdu. L’auteur génial du Même les cow-girls ont du vague à l’âme nous entraîne une nouvelle fois dans un récit délirant et explosif.

Prix : 12 €
520 pages

« Parfums. Une histoire intime », de Denyse Beaulieu

Elle, c’est une passionnée du parfum. Lui, c’est un nez. Lorsque Denyse Beaulieu raconte à Bertrand Duchaufour une nuit de la Semaine Sainte à Séville, sous un oranger en fleur dans les bras d’un bel Andalou… elle l’inspire. De sa nuit, il fera un parfum…


Parfums+une+histoire+intime
(Partenaire crowdfunding)

Elle, c’est une passionnée du parfum. Lui, c’est un nez. Lorsque Denyse Beaulieu raconte à Bertrand Duchaufour une nuit de la semaine sainte à Séville, sous un oranger en fleur dans les bras d’un bel Andalou… elle l’inspire. De sa nuit, il fera un parfum.

« J’inspire à petits coups délicats, comme un chat, l’odeur qui monte d’une languette de buvard trempée dans une absolue de fleur d’oranger. Cette parure de mariée a beau être un symbole de pureté, elle cache aussi sous sa jupette virginale des allusions plus louches à la nuit de noces, tout comme le jasmin, la tubéreuse ou le gardénia. Car si les parfumeurs réservent depuis des siècles une place d’honneur aux essences aphrodisiaques des fleurs blanches dans leur arsenal, c’est bien parce qu’elles rappellent subtilement la Bête qui se cache en toute Belle. Le parfum, ça se porte sur un corps ; ce sont leurs notes animales qui soudent la chair des fleurs blanches à la nôtre. Il ne ferait pas un peu chaud ici tout d’un coup ? »

Les parfums sont notre inconscient. De toutes nos parures, ce sont eux qui nous trahissent le plus, sans doute parce que leur invisibilité nous fait croire que leur message passera inaperçu. Une histoire intime est l’histoire de l’invention d’un parfum, et celle de la vie d’une femme, racontée à travers les senteurs qui l’ont enivrée. De ses rencontres avec leurs créateurs. De ses explorations des coulisses de cette industrie ultrasecrète, depuis ses grands mythes jusqu’aux mystères moléculaires qui marient les fleurs à notre chair, narrées dans une prose sensuelle, érudite, romanesque… et odorante, forcément.

Prix : 20 €
324 pages

100 questions sur « Le Parfum », de Béatrice Boisserie

Ouvrez un flacon et il s’en échappera au moins cent questions sur son contenu. Histoire, fabrication, marketing, mode d’emploi, applications, odorat, recherches scientifiques…

100 questions sur le parfum(Partenaire crowdfunding)

Quel fut le premier parfum de l’ère moderne ? Pour qui travaillent les nez ? Quel est le vrai prix du parfum ? Y a-t-il des hackers du parfum ? Les tests olfactifs permettent-ils de détecter l’Alzheimer ? Sera-t-il possible de capter l’odeur de l’être aimé ?

Ouvrez un flacon et il s’en échappera au moins cent questions sur son contenu. Histoire, fabrication, marketing, mode d’emploi, applications, odorat, recherches scientifiques : il y a tout un monde dans un flacon et le parfum est une chaîne bien plus longue et mystérieuse qu’on ne le pense.

On reviendra donc sur la genèse des grands noms, Opium, Poison, Angel, L’Heure bleue ; sur le vintage, le bio, le synthétique. On ira à Grasse, à Versailles, et l’on découvrira comment le pape a succombé lui aussi. Et pourquoi les spermatozoïdes sont sensibles à l’odeur du muguet. On se demandera s’il faut laisser vieillir les parfums, si on peut les manger, les écouter, s’ils soignent, s’il y en a pour les blondes, comment les collectionner et quelle est leur vraie couleur.

L’auteur a mené aussi de nombreux entretiens avec divers acteurs d’une profession jalouse de ses secrets qui ont accepté de confier leur expérience. Le parfum est par nature évanescent. Il le sera un peu moins après la lecture de cet ouvrage.

Prix : 12,50 €
226 pages

 

« La Fabrique des parfums. Naissance d’une industrie de luxe », d’Eugénie Briot

La grande aventure des parfumeurs et industriels français, celle de leurs innovations et de leur savoir-faire technique et commercial, n’avait encore jamais fait l’objet d’une étude aussi approfondie.

la fabrique des parfums(partenaire Crowdfunding)

Eaux de toilette, de Cologne, poudres de riz, savons parfumés, huiles capillaires… Autant de produits, synonymes de beauté et de raffinement, dont s’emparent les dandys et élégantes des dernières décennies du XIXe siècle. À l’heure où l’hygiène se fait vertu, le parfum s’affranchit peu à peu du soupçon de péché qui a longtemps pesé sur lui ; il n’est plus seulement perçu comme un instrument de séduction réservé à une élite aristocratique mais devient, pour la société bourgeoise de l’époque, un incontournable agent de distinction.

Dans les salons, les bals, au théâtre, la femme comme il faut exhale, avec mesure, un suave parfum de violette, de rose ou d’héliotrope… tandis que Paris devient l’arbitre du bon goût et de l’élégance. Au cœur de la capitale, les cosmétiques envahissent les grands magasins et de luxueuses boutiques fleurissent, arborant sur leur devanture les noms de Piver, Houbigant, Guerlain ou Bourjois.

La grande aventure des parfumeurs et industriels français, celle de leurs innovations et de leur savoir-faire technique et commercial, n’avait encore jamais fait l’objet d’une étude aussi approfondie.

Prix : 24 €
416 pages