Denyse Beaulieu

denyse-beaulieu-1000
© V. Thibert

Québécoise de naissance, Parisienne d’adoption. Critique rock à Montréal en pleine vague punk.

Émigre à Paris dans les années 1980 pour faire un doctorat sur le marquis de Sade. Journaliste gonzo à Globe, puis rédactrice en chef de Bagatelle, premier magazine de charme destiné aux femmes.

En 2006, elle signe Sex Game Book, Histoire Culturelle de la Sexualité (Assouline).

Denyse se met au parfum en 2008 avec son blog Grain de Musc. Inspire le parfum Séville à l’aube (L’Artisan Parfumeur) à Bertrand Duchaufour, dont le développement forme le fil rouge de son ouvrage The Perfume Lover : A Personal history of scent (Collins, 2012), qu’elle adapte en français sous le titre de Parfums : Une histoire intime (Presses de la Cité, 2013).

Responsable des articles de fond sur le parfum à Citizen K International, elle signe également à Elle et dans divers périodiques canadiens. Chargée des séminaires Decoding Fragrance au London College of Fashion de 2009 à 2011, elle enseigne désormais l’histoire du parfum à l’École Internationale de Marketing du Luxe. Bilingue de naissance et menant donc une double vie, elle a également commis les traductions françaises de Cinquante Nuances de Grey et Cinquante Nuances plus claires chez JC Lattès, maison avec laquelle elle collabore depuis une quinzaine d’années.

Mais aussi du traité de politique postmarxiste Agonistiques de Chantal Mouffe, aux éditions de l’École des Beaux-Arts, pour laquelle elle traduit également (vers l’anglais) des catalogues d’exposition.

Site : www.graindemusc.blogspot.fr
Twitter : www.twitter.com/theperfumelover

© V. Thibert

 

 

2 thoughts on “Denyse Beaulieu”

  1. Message destiné à Denyse Beaulieu

    Madame bonjour,
    Je viens d’écouter votre intervention sur l’émission d’Europe 1 portant sur le parfum. Merci pour cette belle émission, qui m’a beaucoup enrichie.
    Je recherche désespérément l’eau pour le corps “Eau Svelte” de Dior, sans succès.
    Pourriez vous me dire où je pourrais trouver cette fragrance qui m’est si chère?
    Merci par avance de votre attention.
    Dans l’attente de votre retour,
    Bien à vous,
    Dominique

  2. Bonjour
    Je vous réponds pour Denyse
    “Hélas, souvent nos parfums préférés disparaissent au profit des nouveautés. Je ne saurais malheureusement pas vous conseiller, désolée”
    Et pour compléter, vous pouvez tenter la Bourse des parfums sur Facebook.. on ne sait jamais !

    Merci pour votre soutien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *