Charlotte Châtelet (parfumerie La Maison du Parfum à Rennes) : « Aimer le parfum, c’est aimer la vie ! »

Nous poursuivons notre série de l’été des parfumeries qui nous font le plaisir de distribuer notre revue. Pour ce cinquième rendez-vous, après la côte basque, retour en Bretagne avec Charlotte Châtelet, de la Maison du Parfums à Rennes, qui deviendra en octobre la Maison Orso. Elle nous fait partager sa passion pour le parfum et ses récents coups de cœur.

Comment êtes-vous arrivée dans le monde du parfum ?

Toute petite c’est ma grand mère maternelle qui me gardait, elle était passionnée par les parfums et en était une grande consommatrice, de ce fait je l’accompagnais très souvent en parfumerie (à l’époque traditionnelle) et chez Patchouli lorsqu’elle faisait ses achats (Arpège, Poison, Byzance ou Balahé entre autres), mon premier parfum était Sculpture de Nikos.

Ma maman collectionne les flacons et poudriers anciens qu’elle déniche dans les brocantes, donc j’ai toujours vu à la maison des parfums de toutes sortes (l’odeur des fonds de flacons anciens : un régal !)

J’ai toujours été fascinée par cet univers, par le langage olfactif, les émotions qui en émanent alors que nous sommes sur du non palpable, comme je le répète souvent à mes clients. Je suis passionnée par les odeurs, c’est fou la bibliothèque olfactive que l’on peut enregistrer dans notre mémoire ! Je pense qu’aimer le parfum, c’est aimer la vie et être épicurien. Après des études professionnelles en communication, j’ai fait une formation en Parfumerie Cosmétique à Rennes car l’envie était trop forte, et je suis rentrée chez Estée Lauder, quelques années plus tard j’ai ouvert ma boutique.

Qu’est-ce qui selon vous caractérise votre boutique ?

J’essaye de proposer un luxe décontracté, d’aborder le sujet avec professionnalisme et simplicité. Pour moi le parfum est relié à pleins d’univers : la mode, le design, la musique, la gastronomie… on peut donc avoir des sujets d’échanges incroyables avec les gens à partir d’une fragrance. Je dirais que c’est un mini marché cette boutique ! Le problème c’est que j’aime tellement de choses qu’il n’y a plus de place !

Comment faites-vous la sélection des marques qui entrent chez vous ?

À vrai dire, le choix ne se fait jamais seul, Lila ma sœur qui travaille avec moi depuis peu est passionnée par les accords poivrés, cuirés, et moi par les colognes. Nous faisons participer également Monsieur M. ma moitié, ou Stéphane mon meilleur ami qui est un grand perfumista. Lorsque nous choisissons une nouvelle maison nous nous demandons : à qui allons nous la proposer, comment en parler, l’histoire et la démarche de la maison…

Également lorsque je voyage je vais dans toutes les parfumeries, boutiques, concepts stores à la rencontre de mes confrères afin d’échanger sur le sujet et découvrir de nouvelles marques.

Un ou des coups de cœur cette année ?

Plusieurs !

Pour Lila :

Monsieur. de Bruno Jovanovic aux éditions Frédéric Malle, un patchouli un peu terreux et sirupeux à la fois !

Murmure des Dieux d’une nuit à Bali qui aurait presque l’odeur de la mine de crayon. C’est un parfum exceptionnellement charnel sur la peau.

Pour moi :

Il n’est pas nouveau mais je reste admirative d’Imperial Tea chez By Kilian par Calice Becker, on a l’impression de déguster une tasse de thé au jasmin avec ce petit fond amer ! Absolument incroyable

Et Shameless Seducer de Malbrum (une maison qui va venir prochainement à la boutique), un accord musc-iris-mimosa. Curieux et génial !

Quel parfum portez-vous aujourd’hui ? 

Il faut savoir que la semaine je me parfume peu, voire pas du tout, j’aime bien être neutre, olfactivement parlant,  à la boutique afin d’être entièrement disponible pour la personne que j’accompagne dans sa quête du graal olfactif. Voici mes 5 amours : Colonia Assoluta d’Acqua Di Parma, Zagara de Santa Maria Novella, Escale à Portofino de Dior,  le N°22 de Chanel et White patchouli de Tom Ford.  Aujourd’hui c’est Zagara une cologne qui magnifie la fleur d’oranger.

Propos recueillis par mail le 28 juillet 2016

Vous pouvez également relire les entretiens Auparfum parus pendant l’été 2015 avec Jovoy, Sens Unique,Liquides, Haramens et Marie-Antoinette

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *