Alan Malgorn (parfumerie Charriou à Saint-Malo) : “Mon grand plaisir… passer mes journées à sentir, découvrir de nouvelles marques, de nouvelles créations”.

Pour ce troisième rendez-vous estival avec ces parfumeries qui font vivre le parfum (et incidemment, distribuent notre revue), Nez a interrogé l’inénarrable Alan Malgorn, de la parfumerie Charriou à Saint-Malo. Il nous raconte sa passion pour le parfum et ses récents coups de coeur.

Comment êtes-vous arrivé dans le monde du parfum ?

J’ai toujours été passionné par le milieu de la parfumerie, bercé par les parfums de ma mère (First, Arpège, Dune….). Je collectionnais les publicités de magazines, les miniatures. A l’âge de choisir mon orientation professionnelle j’ai d’abord voulu me tourner vers le métier de nez mais malheureusement à l’époque une mauvaise orientation et surtout un niveau faible en physique chimie ont eu raison de mon rêve.

Je me suis donc lancé, j’avoue un peu à contre-cœur dans le commerce mais avec un peu de chance et de culot (un garçon en parfumerie était plutôt rare à l’époque). J’ai commencé en parfumerie à l’âge de 15 ans d’abord en stage et ma patronne me faisant confiance me fit monter les grades au fur et à mesure de mes études pour finir responsable de boutique. Cette année cela fait 22 ans que j’ai commencé dans le secteur.

Qu’est-ce qui selon vous caractérise votre boutique ?

Tout d’abord une équipe fidèle et soudée, un esprit familiale dans l’accueil et le conseil ainsi qu’une sélection équilibrée entre parfumerie mainstream et parfumerie de créateurs.

Comment faites-vous la sélection des marques qui entrent chez vous ?

En premier lieu, par la découverte de marques, de créations au gré de mes escapades parfumées et recherches tous azimuts. Je sens les créations et si la marque me touche par son discours, par ses pépites olfactives alors je fais découvrir mes recherches au reste de l’équipe.

Si la majorité de mes drôles de dames adhèrent à l’univers olfactif alors nous débutons le partenariat.

Un ou des coups de cœur cette année ?

J’ai eu en effet quelques coups de cœur tout en sachant qu’il y a un nombre assez considérable de parfums que je n’ai pas pu découvrir. Mon grand plaisir : passer mes journées à sentir, découvrir de nouvelles marques, de nouvelles créations.

  • Murmure des dieux de Une nuit a Bali et sa remarquable retranscription des offrandes balinaises en parfum. Un réel parfum de voyage.
  • Chypre 21 de James Heele, un Chypre moderne et totalement androgyne.
  • Tabac tabou de Parfum d’Empire et son sublime travail sur le Tabac.
  • Infusion mimosa de Prada, un parfum doux et solaire. Je l’avoue, j’affectionne particulièrement le travail du nez maison, Daniela Andrier.
  • Close up la prochaine création d’Olfactive Studio avec son ambre addictif.

Quel parfum portez-vous aujourd’hui ? 

Je change tous les jours. Aujourd’hui je porte Lavande Velours  de n-cigale avec Anice d’Etro. Je suis dans ma phase de superposition de parfums. J’aime la facette savon de Marveille lavandé de N-cigale et la note anisée du parfum de chez Etro.

Propos recueillis par mail le 23 juillet 2016

Vous pouvez également relire les entretiens Auparfum parus pendant l’été 2015 avec Jovoy, Sens Unique, Liquides, Haramens et Marie-Antoinette

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *