La 13e édition du Prix François Coty consacre Shyamala Maisondieu et Michel Almairac - Nez le mouvement culturel olfactif
Shyamala Maisondieu

La 13e édition du Prix François Coty consacre Shyamala Maisondieu et Michel Almairac

Le 28 novembre dernier s’est tenue au château de Longchamp (Paris 16e) la 13e édition du prix François Coty. Un lieu somptueux qui n’a pas été choisi par hasard, puisqu’il s’agit de la demeure où François Coty vécut de 1916 à 1934.

Le Prix François Coty récompense un parfumeur pour sa carrière. Ceux qui souhaitent y participer soumettent leur candidature et trois de leurs créations (disponibles sur le marché), qui font l’objet d’un test en aveugle. Le jury vote en présence d’un huissier selon une grille de critères déterminée, où maîtrise, raffinement et originalité permettent de distinguer un univers olfactif audacieux et cohérent. Il est reconnu au lauréat une signature moderne, en hommage aux créations de François Coty. 

Le jury, présidé par la présidente de l’association Véronique Coty, se composait cette année d’Anne-Cécile Pouant, chargée de mission à l’Osmothèque de Versailles, Philippe Massé, président de Prodarom et président du syndicat national des fabricants de produits aromatiques, Véronique Brumm, conservatrice du musée Lalique, Michèle Fitoussi, journaliste et romancière, Jean Guichard, parfumeur créateur, Martin Jaccard, directeur olfactif et évaluateur chez Symrise et Elisabeth Carre, évaluatrice et consultante fine fragrance chez Nose About.

La soirée s’est ouverte sur une table ronde autour du thème de l’olfaction et des correspondances sensorielles en présence de Claire Martin, chargée de recherche CNRS / Université de Paris et Stéphane Borraz, enseignant chercheur travaillant sur la culture de consommation. 

Puis les invités ont été conviés à une promenade sensorielle grâce à un dispositif créé par l’association qui permet de redécouvrir huit grands parfums de Coty – Ambre antique, L’Origan, Jasmin de Corse, Cordon rouge, L’Aimant, La Rose Jacqueminot, Émeraude et Chypre – prêtés par l’Osmothèque, tout en écoutant des musique contemporaines composées par Guillaume Teyssier. Cette expérience immersive permet d’apporter une appréciation nouvelle sur des chefs-d’œuvre créés il y a un siècle. 

Pour l’édition 2019, le prix François Coty a consacré le talent de Shyamala Maisondieu, (Givaudan), à qui l’on doit des créations comme Saltus et Succus de Liquides Imaginaires, Cologne Run Free de Mugler, Lavandes Trianon, Tubéreuses Castane et Idôle de Lancôme, Velvet Orchid de Tom Ford ou encore Charogne d’État Libre d’Orange.

L’association François Coty a également décerné un prix d’honneur à Michel Almairac (Robertet), pour l’ensemble de sa carrière, de son œuvre, et sa contribution à la richesse et à l’avancée de la création olfactive. Michel Almairac, qui fait partie des parfumeurs emblématiques de ces dernières décennies, a signé pour les plus grandes marques (Chloé, Gucci, Givenchy, Christian Dior, Chloé, Burberry, Bottega Veneta…), et composé des fragrances remarquables, parmi lesquelles Fahrenheit de Dior, Chloé Signature ou Gucci pour homme. Le parfumeur a également lancé en 2016 sa propre marque, Parle Moi de Parfum, avec ses fils Benjamin et Romain, et sa femme, Elisabeth.    

La 13e édition du Prix François Coty consacre Shyamala Maisondieu et Michel Almairac - A couple of people posing for the camera - François Coty
Michel Almairac entouré de Christine Nagel et Annick Menardo (Source : www.francoiscoty.fr)

Les deux lauréats ont chacun reçu un Trophée signé Lalique, La Vitesse pour Shyamala Maisondieu et Le Cheval Longchamp pour Michel Almairac, deux pièces dessinées en 1925 par René Lalique.  

La prochaine édition aura lieu dans deux ans, en 2021, année du centenaire du célèbre parfum Émeraude.  

Source images : www.francoiscoty.fr

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *