20 000 euros ! Objectif atteint, merci à tous… et allons plus loin !

30 jours, c’est le temps qu’il aura fallu pour atteindre les 20 000 euros d’objectif. Grâce à nos 385 contributeurs, NEZ va voir le jour dans des conditions optimales ! Nous tenons à tous vous remercier, ainsi que tous les partenaires grâce à qui ce financement a pu être un succès.

20 000 euros en 30 jours…. et qu’allons-nous pouvoir réussir dans les 15 jours restants ?

Rappelons-le, ce crowdfunding est aussi l’occasion tout simplement d’acheter NEZ avant la date officielle de sortie (14 avril), et sans aucun frais de port. Donc ce serait dommage de se priver.

Si en outre vous laissez libre court à votre générosité, et que vous contribuez au-delà des 20 euros que coûtent notre revue, ces fonds complémentaires nous serviront à payer le développement nécessaire à un site qui proposera plus de contenus inédits, tout au long de l’année, ainsi qu’une boutique en ligne, un agenda des événements consacrés à l’olfaction et au parfum, l’annuaire du parfum…

Prochaine étape : 25 000 euros !

Pourquoi ne pas être ambitieux ? Lorsque nous avons mis en ligne notre projet, nous étions à la fois confiants et angoissés : “20 000 euros ? Y arriverez-vous ? Il faudra réunir au moins 400 contributeurs, puisque la moyenne de don est de 50 euros. 400 personnes qui croient assez en votre projet pour le financer.” Eh bien, nous les avons finalement trouvés, et il en a même fallu un peu moins.

Il ne manque donc plus que 100 personnes pour atteindre ce nouveau palier de 25 000 euros.Vous calculez bien !

N’hésitez pas à diffuser, partager, recommander notre projet autour de vous et vous verrez que vos amis et votre famille vous seront éternellement reconnaissants d’avoir contribué à leur culture olfactive !

Le crowdfunding de NEZ, c’est par ici !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n’est pas suffisant d’y croire… encore faut-il, pour quelques uns, avoir les moyens de “nos ambitions” et, accessoirement, des vôtres…
Avec à peine plus de cinq mille euros/an de revenus cumulés, vous comprendrez que l’on ne fasse pas ce que l’on veut ; à peine ce que l’on peut lorsque ce concept n’est pas, déjà, utopique…
Ravie que vous ayez obtenu ce financement , espère que la dynamique sera poursuivie.

Bonne continuation.