Nez éditions récompensé aux FiFi Awards 2019

Nez éditions a été récompensé lors des FiFi Awards par le Prix spécial du Board, lors d’une cérémonie qui a réuni à la Salle Wagram (Paris), le 13 juin dernier, l’ensemble de l’industrie du parfum.

Ce prix, remis pour la première fois cette année, distingue un événement, un professionnel ou une initiative qui valorise le parfum dans son ensemble et met en valeur ses qualités et ses savoir-faire.

Il vient récompenser la seule maison d’édition spécialisée dans l’olfaction et le parfum « pour ses projets éditoriaux ambitieux et innovants, graphiquement très aboutis. En explorant de nouveaux territoires de l’olfaction, Nez éditions fait oeuvre de pédagogie pour essayer de rendre le parfum accessible à tous les publics, professionnels comme néophyte. »

Une telle reconnaissance, accordée par un acteur institutionnel de premier plan tel que  la Fragrance Foundation, conforte les créateurs de Nez, et le collectif qui les entoure, dans leur rôle d’animateurs culturels de la filière parfum qu’ils occupent depuis maintenant 3 ans, aussi bien à destination du grand public que des professionnels, en France et à l’étranger.

Nez éditions

Nez éditions est une maison d’édition indépendante, créée par Dominique Brunel, Mathieu Chevara et Jeanne Doré, qui propose une offre éditoriale exigeante mais accessible, distribuée en librairie et dans de nombreuses parfumeries (www.bit.ly/NezWorld)

Catalogue

Sur internet
www.nez-larevue.frwww.instagram.com/nezlarevuewww.facebook.com/nezlarevue

Voir le palmarès complet : http://www.fragrancefoundation.fr/2019/06/fifi-awards-2019-voici-le-palmares-revele-le-13-juin-a-paris/

La Fragrance Foundation a pour mission de valoriser les plus beaux talents et la créativité de la parfumerie ; de promouvoir ses valeurs culturelles et artistiques, l’expertise de ses métiers, et de faire rayonner le parfum à travers différentes actions au sein même de la profession et à destination du grand public. – www.fragrancefoundation.fr

Photo : Fragrance Foundation

Nez Middle East – 2019

Beautyworld Middle East 2019

Nez était présent à Dubaï en avril 2019 où 5000 exemplaires gratuits de cette édition spéciale, consacrée à la culture olfactive au Moyen Orient, ont été distribués au public.

Nez was present in Dubaï, in April 2019, for the Beautyworld Middle East trade fair, where 5.000 free copies of this Special edition, dedicated to olfactory culture in the Middle East, have been distributed to the public.

« J’accorde une grande importance à l’histoire et au concept car c’est là que la magie opère chez nos clients » – Quentin Blyau, propriétaire de Liquides Confidentiels à Namur

Nez est allée à la rencontre Quentin Blyau, créateur de la parfumerie Liquides confidentiels à Namur, qui nous fait le plaisir d’être l’un des distributeurs de notre revue !

Parce que nous ne serions pas grand chose sans toutes les parfumeries – et les librairies – qui distribuent notre revue, nous avons décidé de leur donner la parole et de reprendre une série entamée l’an dernier. Honneur à une nouvelle venue dans le PPB (comprendre Paysage parfumé belge !) : Liquides confidentiels qui a vu le jour il y a peu, dans la ville Namur, à l’instigation de Quentin Blyau. 

NEZ : Comment êtes-vous arrivé dans le monde du parfum ?

Quentin Blyau : Depuis la prime enfance, les odeurs occupent une immense place dans mon coeur. Chaque lieu, maison, boutique, théâtre, église étaient secrètement analysés, afin d’en imprimer les effluves dans ma mémoire. Mais le véritable déclic fut, quand chez ma tante, j’ouvrai la porte d’une salle de bain et fus hypnotisé par une baignoire remplie de vieux flacons de parfum Guerlain, Chanel, Givenchy… Je me souviens encore des heures passées à les humer un par un. C’est alors qu’est née une véritable passion pour les découvertes olfactives, et surtout,  j’ai su que j’en ferais ma profession. C’est donc après mes études de psychologie que j’ai décidé d’allier mes deux passions (la psychologie et la haute parfumerie) et d’ouvrir Liquides Confidentiels.

Qu’est-ce qui selon vous caractérise votre boutique ?

QB : Premièrement sa localisation! Je déplorais le cruel manque de parfumerie spécialisée en Wallonie (partie francophone du pays) par rapport à l’offre bruxelloise et flamande. C’est pour cela que j’ai décidé de m’installer à Namur. Ensuite, ce qui caractérise  également Liquides Confidentiels c’est le panel des marques ; nous avons voulu trouver un juste équilibre entre des maisons reconnues (Goutal Paris, Juliette has a Gun, Trudon, The Different Company, Etat libre d’Orange, Amouage…) et celles plus pointues que nous sommes les seuls à proposer en Belgique (Zoologist perfumes, Imaginary authors, Santi Burgas, Map of the Heart…). Cela nous permet de répondre aussi bien aux attentes des ”novices” qu’à celles de véritables passionnés à la recherche de nouvelles expériences.

Ce que je préfère, c’est quand un amoureux du parfum me dit qu’il n’avait jamais senti telle ou telle création, c’est toujours un plaisir partagé. De plus nous avons également notre site de vente en ligne qui permet de rechercher les parfums par notes et affinités, c’est un outil qui plait beaucoup. Au final je dirais que conseils, écoute, mise en avant des belles matières et créativité sont les maîtres mots de notre philosophie !

Comment faites-vous la sélection des marques qui entrent chez vous ?

QB : Les marques que je propose dans ma boutique sont toutes des coups de coeur. En plus de la qualité du parfum, j’accorde une grande importance à l’histoire et au concept car c’est là que la magie opère chez nos clients. J’essaie également de prendre en compte les goûts de ma clientèle en trouvant le juste équilibre entre expérimental et classique. On reçoit également pas mal de demande des clients pour retrouver leur marque préférée en boutique…malheureusement c’est difficile de contenter tout le monde, mais on y travaille!

Un ou des coups de cœur cette année ?

QB : Mortel de Trudon qui est probablement l’un de mes parfum préféré de notre sélection. Une véritable décoction d’encens mystiques et d’épices qui me transcende à chaque fois ! Plus récemment je suis également tombé amoureux de Désert suave de Liquides imaginaires, un véritable oriental mélancolique! J’attends impatiemment de le recevoir en boutique.

Quel parfum portez-vous aujourd’hui ?

QB : Actuellement, je porte Musc Tonkin de Marc-Antoine Corticchiato (Parfum d’empire), que j’accompagne toujours d’une goutte de Rien (Etat libre d’Orange). Un cocktail détonant qui me protège du froid et me porte chance.

 .  

Informations pratiques

Liquides Confidentiels
12 rue Saint-Jean
5000 Namur
Belgique
Boutique ouverte du lundi au samedi, de 10h à 18h.
Tél. : 081/ 61 51 13
[email protected]

Retrouvez ici nos points de distribution en parfumeries, ainsi qu’une sélection de librairies.

« Faut-il sentir bon pour séduire ? – 120 clés pour mieux comprendre l’odorat », de Roland Salesse

L’auteur propose de suivre le message olfactif depuis le nez jusqu’au cerveau pour comprendre le fonctionnement de l’odorat, la mémoire olfactive, et comment les odeurs déclenchent ou modulent le comportement.

51UUyzy9HaL

Roland Salesse propose de suivre le message olfactif depuis le nez jusqu’au cerveau pour comprendre le fonctionnement de l’odorat, la mémoire olfactive, et comment les odeurs déclenchent ou modulent le comportement.

Prix : 23,50 €
200 pages

« Givaudan, une odyssée des arômes et des parfums », de Brigitte Proust, Annick Le Guérer et Caroline Champion

Acteur majeur du monde de la parfumerie et des arômes alimentaires, la maison Givaudan est à l’origine de nombreuses créations olfactives et gustatives.

41A8EMJSUAL Acteur majeur du monde de la parfumerie et des arômes alimentaires, la maison Givaudan est à l’origine de nombreuses créations olfactives et gustatives. Depuis 250 ans elle innove et insuffle les tendances, oeuvrant en étroite collaboration avec les plus prestigieuses marques de luxe. Dior, Saint-Laurent, Givenchy, Prada : toutes sont commanditaires des jus désormais célèbres que sont Poison, Opium, Infusion d’iris… Givaudan crée aussi de nouveaux goûts s’attachant les savoir-faire de grands chefs toqués afin d’élaborer les arômes de mets d’exception accessibles à tous.

De la conception à la fabrication, des sites de récoltes aux laboratoires de recherche, des ateliers de créations des parfumeurs et aromaticiens, l’ouvrage déploiera tous les domaines de prospection et d’exploration de la création tant olfactive que gustative. Les usages seront également abordés selon les sphères géographiques, les contextes culturels et sociologiques. Au fil des pages, sera racontée la formidable aventure des parfums et arômes à travers le monde.

Prix : 65 €
Disponible le 10 mars 2016

 

« Les parfums du vin : Sentir et comprendre le vin », de Richard Pfister

Vignerons, sommeliers, œnologues, analystes sensoriels ou simples amateurs trouveront toutes les méthodes pour progresser sur le chemin de l’olfaction.

51im4m2o9xL._SX358_BO1,204,203,200_

Les parfums du vin : Anis, cannelle, safran, fleur d’oranger, chêne, cuir, pain grillé, banane, foin, thé noir… vous voici au cœur du monde fabuleux des odeurs et des arômes des vins. Grâce à ce guide, vignerons, sommeliers, œnologues, analystes sensoriels ou simples amateurs trouveront toutes les méthodes pour progresser sur le chemin de l’olfaction des vins grâce à deux disciplines ici réunies : l’œnologie et la parfumerie.
152 odeurs des vins décrites en détail, une page par odeur avec de belles illustrations
Les ressemblances et les liens entre toutes les odeurs des vins détaillés pour la première fois
La description du fonctionnement de l’olfaction
De nombreux conseils pour la mémorisation et la dégustation des vins
La compréhension des autres dégustateurs enfin maîtrisée
La classification Oenoflair
De nombreux exemples de vins pour chacune des 152 odeurs
Une préface de Hugh Johnson

Prix : 25 €
255 pages

Toute l’équipe

Des journalistes, des scientifiques, des historiens, des sémiologues, des passionnés d’odeurs… et du parfum.

Pour le premier numéro de NEZ, nous avons voulu rassembler des auteurs de différents horizons, tous unis par la passion de l’olfaction et du parfum.

Rédactrice en chef : Jeanne Doré
Rédactrice en chef adjointe : Sarah Bouasse (Journaliste)
Consultant scientifique : Roland Salesse (Ingénieur agronome à l’INRA, Docteur ès Science, Auteur)

Rédacteurs

Denyse Beaulieu (Journaliste), Eléonore de Bonneval (Photo-Reporter, Projet “Anosmie, vivre sans odorat”), Eugénie Briot (Historienne du parfum, Maître de conférences, Université Paris-Est/Marne-la-Vallée), Pascale Caussat (Journaliste), Yohan Cervi (Expert Vintage), Cécile Clouet (Professeur Conservatoire de musique), Olivier R.P. David (Maître de Conférences HDR, Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), Céline Ellena (Parfumeur), Juliette Faliu (Le Nez Bavard, Présidente de l’Olfactorama), Hirac Gurden (Directeur de recherches en neurosciences au CNRS), Clara Muller (Rédactrice Auparfum, Etudiante Ecole du Louvre), Patrice Revillard (blogueur, vice-Président de l’Olfactorama), Delphine de Swardt (Enseignante à l’Université Sorbonne Nouvelle, Spécialiste du langage olfactif), Guillaume Tesson (Journaliste), Alexis Toublanc (Rédacteur Auparfum, membre du bureau de l’Olfactorama), Léa Walter (Sémiologue).

Création graphique/Distribution/Relations presse : Atelier Marge / Editions Le Contrepoint
Mathieu Chevara
Marianne Ménager
Clément Charbonnier
Laurianne Mariette

Relations presse : Sidonie Mangin / Le Contrepoint

Directeur de la publication : Dominique Brunel

 

Jeanne Doré & Dominique Brunel

Petite bio dégradée des créateurs de NEZ.

Milieu des années 2000

Dominique n’a jamais trop su choisir ses parfums, il achète ce qu’on lui dit d’acheter et trouve que ça sent ce qu’on lui dit ce que ça sent.

Jeanne, quant à elle, trouve qu’on ne parle assez de parfum dans les médias, du moins pas avec un regard suffisamment indépendant.

Et puis, un beau jour du milieu des années 2000 (une autre façon de dire 2005), Jeanne parle à Dominique de l’idée d’écrire des critiques de parfums. A peine a-t-elle envoyé son mail qu’elle reçoit une réponse : « J’ai acheté le nom de domaine ! www.EauParfum.com n’est pas libre. Donc, ça s’appellera www.auparfum.com ». On a eu chaud.

Dominique a toujours aimé acheter des noms de domaine, il aurait pu en faire son métier. Et puis surtout il se dit : « Chouette, je vais enfin avoir de vrais conseils parfums.»  Jeanne, elle, pense : « Je me demande s’il va comprendre de quoi on parle. »

 

Milieu des années 2010

Dominique ne va plus trop dans les parfumeries, sauf quand il y est invité. Il reçoit les parfums à son bureau, par coursier. Il ne demande plus conseil. Maintenant, il fait semblant d’avoir un avis. Il ne dupe pas grand monde pour autant.

Jeanne a écrit un millier d’articles. On ne parle toujours (presque) pas de parfum dans les médias dits traditionnels. Mais elle s’est obstinée. Et au fil des ans, d’autres rédacteurs l’ont rejointe, pour des contributions plus ou moins régulières.

Et puis un jour, Dominique et Jeanne  se sont dit : 

« Ca y est. Nos lecteurs sont à point. Ils sont prêts pour du papier !
– AH ? et nous aussi ?!?
– Pas vraiment. Mais faisons-le quand même. On verra bien ! »

Et Dominique acheta le nom de domaine : www.nez-larevue.fr

(il n’avait pas vu que www.EauNez.com était libre… on a eu chaud)

Sarah Bouasse

Journaliste et blogueuse, Sarah explore, raconte et photographie l’univers du parfum qui la fascine depuis sa rencontre avec Jicky de Guerlain, vers l’âge de 5 ans.

IMG_5735-Modifier
© L. Sassiat

Sarah est journaliste, blogueuse parfum… et rédactrice en chef adjointe de NEZ.

Sarah Bouasse est née à Paris. À l’issue de ses études entre la Sorbonne Nouvelle et la London Metropolitan University, elle décroche un Master de journalisme en 2010.

Une poignée de stages (WAD, Elle, International Herald Tribune) et quelques beaux voyages plus tard, elle crée en 2012 le blog bilingue Flair pour explorer, raconter et photographier l’univers du parfum qui la fascine depuis sa rencontre avec Jicky de Guerlain, vers l’âge de 5 ans.

Ce qui lui plait tout particulièrement, c’est de discuter avec les acteurs de l’industrie, mais aussi avec les gens de la « vraie vie », afin de mieux comprendre le lien qu’ils entretiennent avec leurs deux narines au quotidien.

Journaliste pigiste, Sarah collabore régulièrement avec Grazia, LOpinion, Palace Costes ou encore French Revue de Modes.

Aujourd’hui rédactrice en chef adjointe de Nez, elle se plaît à œuvrer pour deux de choses qu’elle aime le plus : la presse papier et les odeurs. Et comme l’odeur du papier imprimé est l’une de ses préférées, autant vous dire qu’elle est comblée.

Site : www.flairflair.com
Twitter : www.twitter.com/FlairBlog

© L. Sassiat

 

Le site “Nez, la revue” est en ligne !

Le site de NEZ vient de voir le jour. Profitez-en bien !

wide angle picture of donkey in Dolomites

Nous nous étions promis de ne pas faire de jeux de mots sur Nez… mais là, il s’agit d’une image. Ca ne compte pas vraiment.

Alors voilà, notre site est en ligne. Si ça ne vous semble pas une information extraordinaire, elle l’est pour nous. C’est un pas supplémentaire vers la date fatidique du 14 avril, jour de la sortie de NEZ en libraries.

En attendant, n’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes mail, pour vous tenir au courant de la parution de nos actus. Nous y parlerons olfaction et parfum bien sûr. Vous pouvez jeter un oeil également à notre annuaire du parfum et de l’olfaction, ainsi qu’à l’agenda des événements… olfaction et parfum !

Bonne balade…