Delphine de Swardt

© Kasia Kozinsky
© Kasia Kozinsky

Après un doctorat en communication sur l’esthétique et le langage olfactif, réalisé auprès des parfumeurs de la société de composition IFF, Delphine de Swardt a aiguisé son expertise dans l’industrie du parfum où elle s’est fait une spécialité de raconter, en mots et en images, les odeurs. Son goût pour les histoires s’est aussi développé sous l’influence de grands conteurs, tels que Henri Gougaud, qui l’ont formée au conte populaire et traditionnel.

Ces expériences ont toutes contribué à lui montrer combien contes et parfums sont constitués de la même étoffe, un tissu de rêve, d’enfance et de mémoire. Aujourd’hui, son temps se répartit entre l’enseignement et la recherche à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, l’écriture au service du parfum et ses activités liées au conte. Au cœur de ces intérêts multiples, se dégage bien un horizon commun : partager ou raconter des émotions, dire et décrire des sensations, et, si possible, choisir les mots les plus justes.

Forte de cet appétit, c’est avec plaisir qu’elle rejoint l’équipe de Nez, afin de diffuser (sinon révéler) certains mécanismes langagiers observés dans un contexte souvent inconnu du grand public, et donner à chacun goût et confiance pour dire sa propre perception du parfum.

À lire également

La rédaction

Yohan Cervi

La rédaction

Céline Ellena

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *