“Le nez des illustrateurs”: Zelda Zonk, graphiste et illustratrice

Pour le troisième numéro de Nez, la revue olfactive, nous avons demandé à des illustrateurs de partager avec nous leurs souvenirs et leurs références olfactives… Et nous avons eu la chance de récolter de nombreuses réponses.
Faute d’avoir pu toutes les publier dans les pages consacrées à cette rubrique dans la revue papier (p.9-11), nous leur dédions ici un espace qui vous offrira, nous l’espérons, un prolongement agréable à la lecture du “Nez des  illustrateurs”.

C’est aujourd’hui Zelda Zonk qui inaugure cette nouvelle série sur “le nez des illustrateurs”.

 

 

 Zelda Zonk

En référence au fameux pseudonyme qu’emprunta un temps la célèbre actrice américaine Marilyn Monroe, cette illustratrice française, graphiste de formation, est devenu une référence et joue sur les codes attendus de la littérature jeunesse avec notamment la collection parue en 2015 Les contes défaits (Éd. Playback) qui revisitent les  grands classiques des contes de fées.

 

Quel est ton parfum ?

En ce moment, je porte Homme élégant de Fragonard. Mais c’est parce que je n’ai plus d’Eau d’orange verte d’Hermès…

Ta madeleine de Proust ?

Dans le même registre que celui de Marcel, ce sont les petits sablés traditionnels du Noël alsacien. Des Bredele à la poudre d’amande, à la cannelle et aux épices, de formes variées. Leurs fumets et leurs goûts m’évoquent immanquablement l’enfance.

Ton pire souvenir olfactif ?

Je déteste l’odeur de la colle en bombe. C’est un produit que j’ai beaucoup (trop !) utilisé quand j’étais étudiante aux Arts Appliqués, pour présenter mes travaux sur planches. Quand il m’arrive d’en sentir l’horrible effluve, chez des copains graphistes, je fuis !

Et tes dessins, ils sentent quoi ?

Je dessine sur palette graphique alors mes dessins sont inodores (ma palette est bien vieille, certes, mais pas encore suffisamment pour sentir). En revanche, lorsqu’ils sont imprimés, mes dessins sentent l’odeur de l’encre et des solvants d’imprimerie. C’est une odeur fugace, que j’aime assez, mais je crois qu’elle répugne plus d’un lecteur.

 

Plus d’informations sur http://www.zeldazonk.fr/

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *